Concerts de musique sacrée médiévale au temple de Grandson

Durant la fête médiévale de Grandson 2019

Res Temporis : concerts de musique sacrée médiévale :
« Imperayritz de la ciutat joyosa »

Le dimanche 18 août à 10.30 et 14.30

Prix du billet : 15 CHF (Ce prix ne comprends pas le prix d'entrée au château)
Cortège du Temple au Château après le concert sous la bonne garde de la Châtelaine.

S'inscrire maintenant

Pour ce concert à Grandson, Res Temporis a choisi des pièces en l’honneur de la Vierge Marie de toute l’Europe médiévale. 

Les « Cantigas de Santa Maria » viennent d’Espagne. Ce manuscrit extraordinaire contient les partitions de plus de 400 chants en l’honneur de la Reine du ciel. C’est le roi de Castille-Léon, Alphonse X le Sage, qui a voulu, commandité, réalisé, collaboré à ce recueil qui est une source exceptionnelle de musique et de poésie médiévales. Il a ainsi réuni une équipe de musiciens, poètes, enlumineurs et copistes pour réaliser ce chef d’œuvre, orné de splendides miniatures d’une rare beauté, représentant un instrumentarium d’une septantaine d’instruments. Autre caractéristique unique : les artistes et artisans proviennent des trois religions du Livre ; pour ce projet en l’honneur de la Vierge Marie, des artistes chrétiens, juifs et musulmans ont œuvré ensemble. Ce manuscrit est donc riche aussi de plusieurs influences littéraires et musicales : latines, gallicanes, celtiques, arabes et juives. 

En Italie, au XIIIème siècle, 50 ans après la mort de Saint François d’Assise, son enseignement touche toute la société ; sa pensée marque profondément l’art de son temps, que ce soit la peinture, l’architecture mais aussi la musique. Le manuscrit du « Laudario di Cortona », date de la deuxième moitité du XIIIème siècle. Il est écrit en langue du peuple afin que tous, instruits ou non, puissent chanter les louanges de Dieu, de la Vierge Marie et des saints. 

De France, les troubadours et les trouvères du XIIème siècle chantent l’amour profane mais aussi l’amour sacré. On chante les miracles et les vertus de la Vierge Marie. On construit les grandes cathédrales et on les dédie à la Mère de Dieu : Chartres, Paris, Amiens, Laon, Reims. Nous restent aussi de ce temps, les statues ravissantes de l’art gothique qui représentent Marie souriante, gracieuse, la Vierge Mère couronnée.

En Allemagne, à l’abbaye de Beuron, des clercs rassemblent des musiques en provenance de toute l’Europe ; dans ces « Carmina Burana », plusieurs cahiers, des chants parodiques, des chants d’amour et de reverdie, mais aussi des chants de sagesse et des chants sacrés. 

Les deux dernières pièces, qui donnent son nom au concert, viennent du « Llibre Vermell de Montserrat », recueil de chants et danses sacrés à l’usage des pèlerins venus prier la patronne de la Catalogne, la Vierge noire, Notre Dame, en son monastère de Montserrat. Elle est « l’Impératrice de la cité joyeuse, du paradis, où toujours Dieu rit, où nous est promis la joie éternelle ». 

Ces musiques des XIIème et XIII nous restituent une époque de grand foisonnement artistique, architectural, pictural et musical. Les fresques de Giotto à Assise sont les exactes contemporaines des « Laudi », la Sainte Chapelle à Paris, le sanctuaire de Saint Jacques de Compostelle, les cathédrales de Burgos et Léon, de Cologne et de Strasbourg guident et inspirent ce voyage vers nos lointains devanciers, si éloignés par le temps mais si étrangement proches.

 

Présentation en vidéo

Programme à télécharger ci-dessous (PDF)

res temporis concert mediaval temple grandson

 


Inscription au concert Res Temporis

Merci de vous inscrire individuellement
Entrée non valide

Please type your full name.

Please type your full name.

Please type your full name.

Please type your full name.

Please type your full name.

Please type your full name.

Invalid email address.

Entrée non valide

Entrée non valide

Suivez-nous sur

Facebook

Instagram